sizzla
           
Alerte homophobie ! Buju Banton et Sizzla, deux chanteurs homophobes, en tournée en France !

(Sizzla, le  «butteur de pédés», est à Montreuil ce mercredi 14 mai)

Paris, le vendredi 9 mai 2008
Communiqué de presse n°TR08POL03

Réagissez sur notre forum PDF RTF


Nous apprenons que la salle de concert «Le Bikini», près de Toulouse, n’a pas souhaité recevoir le chanteur homophobe Buju Banton (alias Mark Anthony Myrie), qui envisageait de s’y produire en juillet. «L’éthique de ce chanteur ne correspond pas à la philosophie de notre salle», nous a fait savoir son directeur, Monsieur Hervé Sansonetto. Tout laisse donc à penser que ce chanteur jamaïcain, connu pour ses appels au meurtre sans équivoque («Quand Buju Banton arrive, les pédés se lèvent et s’enfuient... Tirez une balle dans la tête des pédés, arrosez-les d’acide et brûlez-les comme des vieux pneus de voiture...», in «Boom Bye Bye», 1992), organise actuellement une tournée en France.

«Ce ne sont que des mots», disent certaines personnes (rarement désintéressées) pour minorer de telles paroles... Mais les propos homophobes légitiment et appellent les actes homophobes. Selon Amnesty International, en Jamaïque, en 2005 encore, «les gays et les lesbiennes étaient quotidiennement la cible de violences et de discrimination. En août, deux hommes ont été condamnés pour sodomie à une peine de deux ans de travaux forces avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Au cours de précédentes audiences, une foule rassemblée devant le tribunal les avait couverts d’injures. Au mois de septembre  [2005] , Buju Banton, un musicien en vogue, a été inculpé d’agression sur six hommes qui, selon lui, étaient homosexuels. Nombre de ses chansons prônaient la violence contre les gays et les lesbiennes. En novembre, Steven Harvey, militant de la lutte contre le sida, a été assassiné en raison, semble-t-il, de son homosexualité» (Rapport annuel, 2006).

Sizzla (alias Miguel Orlando Collins), un autre promoteur de «mots» jamaïcain (bien plutôt un autre promoteur de mort), avait fait l’objet d’une importante mobilisation associative en France en 2005 : il entame, lui, bel et bien une tournée ce mercredi 14 mai à Montreuil (palais des congrès Paris-Est Montreuil, 128, rue de Paris, 20 heures), le 20 à Mulhouse (Le Noumatrouff, 57, rue de la Mertzau, 20h30), les 29 mai et 1er juin à Ramonville près de Toulouse (Havana Café, 2, boulevard des Crêtes, 20h30), le 30 mai à Villeurbanne (Centre culturel oecuménique, 39, rue Georges-Courteline, 20h30), le 31 mai à Lille (Splendid, 1, place du Mont-de-Terre, 20 heures) et le 1er juin prochain à Montpellier (Rockstore, 20 heures).

Les textes de Sizzla, repris ci-après, valent bien ceux de Buju Banton : «A l’attaque, brûle ces mecs-là qui enculent des mecs, butte ces pédés, mon gros flingue va tirer» in «Pump Up» ; «Boum, boum, ces pédés, faut les butter» in «Boom Boom» (rapportés par l’association britannique OutRage! dans son communiqué de presse du 11 novembre 2004).

En 2008, il serait insupportable que des artistes qui appellent ainsi à la destruction physique de telle ou telle catégorie de la population se produisent avec l’assentiment des acteurs politiques, économiques, culturels et associatifs. C’est pourquoi Tjenbé Rèd appelle ces acteurs à une mobilisation immédiate qui soit plus efficace encore que la mobilisation de 2005, laquelle avait permis l’annulation d’une partie de la tournée de Sizzla. Premiers concernés : Madame Dominique Voynet, maire de Montreuil, et la société anonyme Paris-Est Montreuil, qui accueillent Sizzla dès ce mercredi ; la FNAC, qui vend les billets de sa tournée.



tjenbered

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60




[1] Communiqués de presse antérieurs de la Fédération française des Centres LGBT (lesbiens, gais, bi & trans), d’An Nou Allé et de Tjenbé Rèd relatifs à Sizzla
[2] Historique des mentions du nom de Buju Banton sur les sites Internet de la Fédération française des Centres LGBT, d’An Nou Allé et de Tjenbé Rèd au 9 mai 2008
[3] Historique des mentions du nom de Sizzla sur les sites Internet de la Fédération française des Centres LGBT, d’An Nou Allé et de Tjenbé Rèd au 9 mai 2008
[4] Diverses informations sur Buju Banton, sur Sizzla ou sur les Caraïbes recueillies sur Internet le 9 mai 2008
[5] Articles de Têtu.com mentionnant Buju Banton ou Sizzla du 18 août 2004 au 9 mai 2008







     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris