sizzla
           
Lettre à Rama Yade, secrétaire d’État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, au sujet de la tournée du chanteur Sizzla



Paris, le samedi 17 mai 2008
Communication n°TR08POL07

Réagissez sur notre forum PDF RTF


Madame la Ministre,

En cette quatrième Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, nous souhaitons attirer votre attention sur la tournée effectuée en ce moment en Europe et en France par Sizzla. En 2004, ce chanteur de dancehall jamaïcain et plusieurs de ses confrères - notamment Beenie Man, Bounty Killer, Buju Banton, Capleton, Elephant Man, TOK et Vybz Kartel - ont fait l’objet de la campagne Stop Murder Music, lancée par l’association britannique OutRage en raison de leurs incessants appels au meurtre racistes et homophobes  [1. Le 15 avril 2007, Sizzla s’engageait à renoncer à de tels propos en signant le Reggae Compassionate Act  [2. Las, le 13 juin suivant à Berlin, il démontrait qu’il n’avait aucune intention de respecter sa signature et interprétait la chanson «Nah Apologize» («Aucune excuse») en déclarant : «Je ne présenterai jamais aucune excuse aux battymen» («aux pédés») ; il récidivait le 17 juin à Paris où il interprétait également la chanson «Get To Da Point», dans laquelle figurent ces paroles : «Je dis mort aux sodomites et aux pédés, je vais tuer les pédés avec une arme»  [3.

Il ressort des informations recueillies auprès du magazine Têtu  [4 et de l’association LSVD (Fédération lesbienne et gaie en Allemagne [5 que Sizzla, en raison de ses propos racistes et homophobes, a fait l’objet d’une inscription au SIS (système d’information Schengen)  [6 par les autorités allemandes, à la demande de la LSVD, en vue de l’interdire d’entrée et de séjour dans l’espace Schengen. Or, il se trouve pourtant en tournée en Europe depuis le 10 mai  [7... Selon les autorités allemandes, saisies par la LSVD, Sizzla a en fait bénéficié d’un visa délivré par l’ambassade de... France (sic) en Jamaïque. Résultat : si deux étapes de la tournée de Sizzla en France ont déjà pu être annulées à Mulhouse et à Villeurbanne  [8, il reste attendu à La Haye (Pays-Bas) ce soir - le soir même de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie... - puis à Groningen (Pays-Bas) le 18, à Dortmund (Allemagne) le 19, à Stuttgart (Allemagne) le 22 et à Munich (Allemagne) le 23 ; il reviendrait ensuite en France le 29 mai à Ramonville près de Toulouse (Havana Café, 20h30), le 31 mai à Lille (Splendid, 20 heures) et le 1er juin à Montpellier (Rockstore, 20 heures)  [8] .

* * *

Madame la Ministre, nous vous présentons aujourd’hui trois demandes :

1°) Nous souhaitons que vous puissiez vous assurer qu’une enquête administrative soit menée auprès des services concernés en vue de confirmer ou d’infirmer l’information délivrée par les autorités allemandes, selon laquelle l’ambassade de France en Jamaïque a permis à Sizzla d’entrer dans l’espace Shengen malgré son inscription sur le SIS ; vous comprendrez que nous avons à cette heure peu de raisons de douter de la fiabilité de cette information et quelque raisons de nous étonner d’une telle décision des services consulaires français ;

2°) Nous souhaitons que vous interveniez auprès de Monsieur Miguel Orlando Collins (alias Sizzla), né le 17 avril 1976 à Annotto Bay, paroisse de Saint-Mary, en Jamaïque, afin de lui rappeler que ses propos racistes et homophobes sont contraires, non seulement aux valeurs républicaines, mais encore à la loi française sur les propos racistes et homophobes, et afin de l’inviter à se rapprocher des associations de défense des droits humains pour convenir avec elles des conditions dans lesquelles il pourrait revenir de manière claire et nette au respect du Reggae Compassionate Act ;

3°) Nous souhaitons enfin vous demander d’intervenir auprès des services adéquats pour que le visa accordé à Monsieur Collins (alias Sizzla) lui soit, s’il refusait ce dialogue avec nous, retiré et ce, dès avant son prochain concert en France attendu le 29 mai à Ramonville.

* * *

Madame le Ministre, nous vous demandons aujourd’hui de signifier à ce colporteur de mort et à ses confrères que le pacte républicain français n’est pas une fiction - car c’est bien à ce pacte qu’il porte atteinte en menaçant les personnes de couleur blanche et les personnes LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans), en menaçant la bonne entente entre les populations de couleurs ou d’orientations sexuelles différentes, en menaçant l’ordre public. Pourriez-vous imaginer de rester indifférente si cet artiste avait, par exemple, appelé aussi clairement au meurtre des personnes noires et métisses ou des personnes hétérosexuelles ?

Nous vous demandons ainsi d’apporter le soutien de la France à la position soutenue par Madame Dominique Voynet, maire de Montreuil, saisie par notre Lettre ouverte aux maires et aux responsables de salles de concerts accueillant la tournée de Sizzla en France du 13 mai  [9 : selon un communiqué diffusé quelques heures avant le premier concert de la tournée française de Sizzla, le 14 mai à Montreuil, Madame Voynet a déploré que ce chanteur «ait été programmé dans la ville de Montreuil» et condamné «très fermement les propos racistes et homophobes que ce chanteur a tenu à de nombreuses reprises, ainsi que les incitations au meurtre que contiennent certaines de ses chansons», avant d’estimer que «la présence de ce chanteur est un affront aux valeurs républicaines auxquelles les Montreuillois sont profondément attachés»  [10. Cette position rejoint les propos clairs, dignes et courageux tenus en pareilles circonstances, le 29 octobre dernier, par Monsieur Pierre Cohen (aujourd’hui maire de Toulouse mais alors maire de Ramonville-Saint-Agne) ou Madame Fabienne Keller (alors maire de Strasbourg) [11 ; elle rejoint les positions humanistes adoptées par les responsables des salles de concert du CCO à Villeurbanne et du Noumatroff à Mulhouse, qui ont refusé d’accueillir Sizzla en expliquant, pour celle-là : «Nous n’avions pas d’information sur les propos racistes et homophobes tenus par l’artiste... Nous vous remercions par ailleurs de la veille que vous assurez sur ces questions... En aucun cas le CCO ne sera un lieu d’accueil à de telles propos»  [12, et, pour celui-ci : «Nous découvrons que le chanteur interprèterait encore lors de ses concerts certains de ses titres controversés... Nous décidons en conséquence de ne pas mettre la salle à disposition du producteur de l’artiste afin d’être à la fois solidaire des seize associations de défense des droits humains signataires de la lettre ouverte mais également pour dénoncer ces dérives que nous condamnons fermement...»  [13

Nous restons, Madame la Ministre, à votre disposition pour tout complément d’information et vous prions d’agréer l’expression de nos salutations républicaines.



tjenbered

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60


ATTN : Madame Rama Yade, secrétaire d’État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes

Liste des personnes placées en copie :

Monsieur Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne, commissaire chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité ;

Monsieur Peter Ammon, ambassadeur d’Allemagne en France ;

Mesdames Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication,
et Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales,


ainsi que Messieurs les Préfets des départements étapes de la tournée de Sizzla :

Michel Fuzeau, préfet du Haut-Rhin,
Dominique Bur, préfet de Haute-Garonne,
Daniel Canepa, préfet du Nord,
et Cyrille Schott, préfet de l’Hérault ;


Mesdames et Monsieur les Maires des communes étapes de la tournée de Sizzla :

Madame Dominique Voynet, maire de Montreuil, Place Jean-Jaurès, 93105 Montreuil CEDEX,
+33 (0)1 48 70 60 00, www.montreuil.fr/1-8858-Ecrire-a-un-service.php ;
Christophe Lubac, maire de Ramonville-Saint-Agne, Place Charles-de-Gaulle, 31520 Ramonville-Saint-Agne,
+33 (0)5 61 75 21 21, webmaster@mairie-ramonville.fr,
Martine Aubry, maire de Lille, Place Augustin-Laurent, BP 667, 59033 Lille CEDEX,
+33 (0)3 20 49 50 00, www.mairie-lille.fr/sections/lille/fr/pied-page/contactez-nous,
et Hélène Mandroux, maire de Montpellier, 1, place Francis-Ponge, 34064 Montpellier CEDEX 2,
+33 (0)4 67 34 70 00, www.montpellier.fr/114-contacts-services-mairie-montpellier.htm ;


Mesdames et Messieurs les Responsables des salles de concert recevant la tournée de Sizzla :

Robert Harroch, COPADIS Montreuil | Paris-Est Montreuil SA, 128, rue de Paris, 93100 Montreuil,
+33 (0)1 49 20 69 00, paris-est-montreuil@wanadoo.fr,
Marie-Françoise Elie, Havana Café, 2, boulevard des Crêtes, 31520 Ramonville-Saint-Agne,
+33 (0)5 62 88 34 94, www.havana-cafe.fr/concerts/contact.php,
Guy Marseguerra, Splendid, 1, place du Mont-de-Terre, 59800 Lille Fives,
+33 (0)3 20 33 17 34, veroneproductions@nordnet.fr,
et Laurent Sauvagnac, Rockstore, 20, rue de Verdun, 34000 Montpellier,
+33 (0)4 67 06 80 00, webmaster@rockstore.fr ;


Monsieur Denis Olivennes, président de la FNAC, assurant la billetterie de la tournée de Sizzla ;

Mesdames et Messieurs les Responsables des organisations de défense des droits humains signataires de notre lettre ouverte du 13 mai 2008 aux maires et aux responsables de salles de concerts accueillant la tournée de Sizzla en France : Académie gay & lesbienne, Act Up-Paris, ADHÉOS (Saintes) (membre de la Fédération française des Centres LGBT), An Nou Allé (Martinique) (membre de la Fédération française des Centres LGBT), Angel (Montpellier), CQFD - Fierté lesbienne (Montreuil), Couleurs gaies (Metz), les Enfants terribles (Caen) (membre de la Fédération française des Centres LGBT), Ex AEquo (Reims) (membre de la Fédération française des Centres LGBT), Fédération française des Centres LGBT, LGP Région Centre - Espace LGBT Touraine (membre de la Fédération française des Centres LGBT), Comité IDAHO (International Day Against HOmophobia), Kaz’Arts, les «Oublié(e)s» de la Mémoire, association civile homosexuelle du devoir de mémoire, les «Oublié(e)s» de la Mémoire, association civile homosexuelle du devoir de mémoire, délégation régionale Midi-Pyrénées ;

et Mesdames et Messieurs les Responsables des autres organisations de défense des droits humains concernées en Europe et en France : LSVD (Allemagne), COC (Pays-Bas), HOSI (Autriche), KPH et Lambda (Pologne), Autre Regard (Mulhouse), Arc-en-Ciel 31 AIHBIA, Bagdam Espace lesbien, Contact Haute-Garonne / Midi-Pyrénées, David & Jonathan Toulouse, Extra Muros Toulouse, Folles Saisons, GayLib Midi-Pyrénées, L’Autre Cercle Midi-Pyrénées, Les Toons, Lesbiagenda.com, Sans Contrefaçon, Trans Aides Midi-Pyrénées et Transidentités (Toulouse), c’est Pas Mon Genre, Chtio’homo, Comité pour la reconnaissance sociale des homosexuel(le)s, David & Jonathan Villeneuve-d’Ascq, GayLib Nord-Pas-de-Calais, J’En Suis, J’Y Reste, Kikooyou | Solidarité gay internationale, L’Autre Cercle Nord-Pas-de-Calais, L’Égide | Maison régionale des associations LGBT, Les Pourquoi pas, LGP Lille, Ch’ti Rando’s, Rendez-vous chrétien et les Soeurs de la perpétuelle indulgence | Couvent du Nord (Lille)





     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris