sizzla
           
Interdit d’espace Schengen, Sizzla laisserait dire qu’il aurait «décidé» d’annuler sa tournée



Paris, le jeudi 29 mai 2008
Communiqué de presse n°TR08POL10A

Réagissez sur notre forum PDF RTF PDF|en RTF|en


Ce jeudi matin, Tjenbé Rèd regrettait que Sizzla ait décidé, de manière incompréhensible, d’annuler la suite de sa tournée en France alors que nous venions de trouver un terrain d’entente avec lui [1] .

Ses proches exégètes déclaraient par exemple : «Les associations homosexuelles sont allées trop loin, Sizzla a pété un plomb et il est reparti en Jamaïque» [2] .

Il semblerait que la réalité soit un peu différente : selon le site Internet Jahsound.net, l’information étant confirmée par plusieurs sites anglophones, Sizzla a plus vulgairement été refoulé à la frontière espagnole alors qu’il essayait, arrivant des États-Unis d’Amérique, d’entrer dans l’espace Schengen pour se produire en Espagne puis en France [3] . Son visa aurait été déclaré invalide par les autorités espagnoles. Le 16 mai dernier déjà, Tjenbé Rèd et la LSVD (Fédération lesbienne et gaie en Allemagne) s’étonnaient de le voir arriver dans l’espace Schengen alors que les autorités allemandes l’avaient inscrit, à la demande de la LSVD, sur le fichier SIS (système d’information Schengen) qui liste les personnes interdites d’accès à cet espace (il semblerait d’ailleurs que ce soit l’ambassade de France en Jamaïque qui ait délivré, dans des conditions qui restent à éclaircir, ce visa) [4] .

Il serait dès lors édifiant que Sizzla ait cru bon de désigner les associations LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) françaises à la vindicte de ses fans, comme «responsables» de sa «décision» d’annuler la suite de sa tournée en France, alors qu’il aurait été bien incapable de prendre une telle «décision», interdit qu’il était de séjour dans l’espace Schengen... S’être défaussé de sa responsabilité en usant d’une ficelle aussi grosse serait à tout le moins un spectaculaire manque de panache !

Car c’est bien de sa responsabilité qu’il s’agit : s’il n’avait interprété de chansons appelant à la haine ou au meurtre des personnes blanches ou LGBT de 1998 à 2007, s’il n’avait recommencé à le faire le 13 juin 2007 après avoir promis de ne plus le faire le 15 avril 2007 en signant le RCA (Reggae Compassionate Act), jamais Sizzla n’aurait été inscrit sur le SIS. Sizzla est seul responsable des paroles qu’il interprète (pour gérer son «fond de commerce» sans doute, comme le reconnaissent parfois ingénument ses proches exégètes) ; il reste seul responsable des conséquences de ces paroles [5] . Mardi 27 mai dernier à 22h35, le chanteur a fait savoir qu’il se considérait de nouveau comme engagé par le RCA [6] : il lui appartient désormais de respecter cet engagement ; les associations de défense des droits humains auraient sans doute du mal à lui demander de réaffirmer encore son respect d’un engagement qu’il aurait déjà méconnu deux fois.



tjenbered

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60







     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris