sizzla
           
Droit de réponse aux propos tenus par Monsieur Collin dans la lettre quotidienne du magazine Têtu le 29 mai 2008



Paris, le dimanche 1er juin 2008
Communication n°TR08POL10C

Réagissez sur notre forum PDF RTF PDF|en RTF|en


Têtu chéri mon amour,

Dans ta lettre quotidienne du jeudi 29 mai dernier, un proche exégète de Sizzla tient les propos suivants : «Les associations homosexuelles sont allées trop loin, Sizzla a pété un plomb et il est reparti en Jamaïque... Tjenbé Rèd avait des exigences irréalistes... [Parmi celles-ci, un don financier pour permettre aux militants LGBT de se déplacer, afin de faire un discours sur scène avant les concerts : catégoriquement refusé] - c’est du racket». Le terme de «racket» ne nous a guère ému sur l’instant (nous avions notre conscience pour nous puisque nous savions bien qu’il n’était fidèle ni aux faits ni au déroulé des négociations conduites entre Sizzla et nous). En revanche, il a troublé certains soutiens de notre lettre du 13 mai dernier (Lettre ouverte aux maires et aux responsables de salles de concerts accueillant la tournée de Sizzla en France), qui ont suivi ces négociations à travers les comptes rendus que nous leur en faisions. C’est pour eux qu’aux termes de l’article 13 de la loi n°1881-07-29 du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, nous te prions de publier le présent droit de réponse, qui résume les faits aussi objectivement que possible (une relation exhaustive du déroulé des négociations figurant en pièce jointe) :

1°) Le 23 mai, Tjenbé Rèd adressait une offre de négociation à Monsieur Eddie Brown, agent de Sizzla en Europe. Cette offre comprenait cinq points portant sur le retour du chanteur au respect du Reggae Compassionate Act (RCA), sur le dialogue que nous voulions avoir avec son public et sur les compensations financières que nous lui demandions en raison du préjudice causé par la violation, dès le 13 juin 2007, de sa signature du RCA qui datait du 15 avril 2007 : exactement, nous demandions d’être remboursés de nos frais de déplacement ou de photocopie liés à cette affaire ; nous demandions également à Sizzla de faire un don «modéré et bas» à une association de lutte contre l’homophobie afin de «démontrer son engagement par un acte clair et fort». Tjenbé Rèd assume entièrement l’ensemble de ces points, qui relevaient d’une offre normale en début de négociation et n’avaient donc rien «d’irréaliste». Dans ce cadre, l’expression de «racket» est à tout le moins malencontreuse et pourrait utilement être retirée par son auteur ;

2°) Le 26 mai, Eddie Brown rejetait deux points sur les cinq, dont celui relatif à ces compensations financières ; Tjenbé Rèd acceptait de retirer ces points en échange de la promesse d’une déclaration de Sizzla marquant son retour au respect du RCA et de la possibilité de pouvoir dialoguer avec son public, en tenant un stand et en prononçant quelques mots sur scène avant les concerts. Dès lors, plus question de compensation financière - de «racket», selon votre interlocuteur ;

3°) Le 27 mai, Tjenbé Rèd reçoit, par l’intermédiaire de l’association britannique OutRage!, la confirmation que cet accord (déclaration du chanteur + dialogue avec son public) est entériné en l’état par Eddie Brown. Ce qui est présenté comme «catégoriquement refusé» par votre interlocuteur était donc en fait, si l’on ose, catégoriquement accepté ;

4°) Le 29 mai, Tjenbé Rèd doit pourtant annoncer que, de manière incompréhensible, Sizzla a finalement rejeté cet accord et «décidé» de retourner en Jamaïque en annulant la fin de sa tournée en France. Nous apprendrons en fait dans la soirée qu’il n’a rien «décidé» du tout : son visa a été déclaré invalide et il n’a pu accéder à l’espace Schengen. Il nous a donc menti, comme il a menti à son public et aux organisateurs de ses concerts... Considérant qu’au cours des négociations nous avons consenti à ne plus lui demander de compensation financière et considérant par ailleurs que certains de ces organisateurs nous ont fait part de leurs vives difficultés à récupérer les importantes avances qu’ils lui avaient consenties, n’est-il pas alors possible de demander qui «rackette» qui ? La mobilisation des associations signataires de la lettre ouverte du 13 mai dernier aux maires et aux responsables de salles aurait-elle servi de prétexte arrivant à point nommé pour occulter les difficultés administratives du chanteur Sizzla ?



tjenbered

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60



P/J  : 31 mai 2008 - Suite aux propos tenus par Benoît Collin, directeur de publication du site Internet Reggaefrance.com, dans la lettre quotidienne du magazine Têtu le 29 mai 2008 - Communication n°TR08POL10B
http://www.tjenbered.fr/2008/20080531-00.html





     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris