ramakistin
     
    
     
Roland Ramakistin
DR
     
    
Polémique sur la Souris-Chaude : Roland Ramakistin décrit désormais implicitement l’homosexualité comme une «pratique indigne de la nature humaine»

(Le maire de Trois-Bassins persiste et signe : Tjenbé Rèd en appelle au président du Territoire de la Côte Ouest, Jean-Yves Langenier, ainsi qu’au Parti socialiste qui a fait liste commune avec Roland Ramakistin aux dernières municipales)

Paris, le mardi 17 juin 2008
Communiqué de presse n°TR08POL15

Réagissez sur notre forum PDF RTF


Le 9 juin dernier, Roland Ramakistin, maire de la commune de Trois-Bassins sur l’île de la Réunion, annonçait qu’il entendait «nettoyer» à coups de «gaz lacrymogènes» la plage de la Souris-Chaude - notoirement l’un des principaux lieux de rencontre homosexuels de l’île - des «pédophiles» qui la «saliraient»  [1.

Lundi 16 juin, Christophe Pomez, membre du groupe des élus Verts au conseil communautaire du TCO (Territoire de la Côte Ouest), interpellait Monsieur Ramakistin en l’appelant «à ne pas confondre» pédophilie et homosexualité et en craignant qu’il «agite des peurs pour faire passer d’autres projets inavoués»  [2.

On connaît maintenant la réaction du conseil du TCO et du maire de Trois-Bassins. Dans une ambiance décrite comme «glaciale» par un sympathisant de Tjenbé Rèd, Roland Ramakistin, décrit comme «très embarrassé» par ce même sympathisant, a déclaré, selon la presse locale : «Ce que j’ai dit à la radio, je l’ai fait sous forme de boutade. Mais à aucun moment je n’ai parlé de gazer les naturistes. Les pratiques indignes de la nature humaine, je ne les accepterai jamais sur mon territoire»  [3.

Si l’on comprend bien, Monsieur Ramakistin «plaisante» quand il parle de «gazer» nos compatriotes à raison de leurs pratiques sexuelles réelles ou supposées. Qui mieux est, alors que Monsieur Pomez lui rappelait explicitement que «la Souris-Chaude est un lieu de naturisme et également un lieu de drague homosexuelle et échangiste», Monsieur Ramakistin précise qu’il n’entend pas «gazer les naturistes» mais qu’il n’acceptera jamais les «pratiques indignes de la nature humaine» sur son territoire. Ceux qu’il entend «gazer», ceux qui ont des «pratiques indignes de la nature humaine» sont donc implicitement désignés : puisqu’il ne s’agit pas des naturistes, c’est qu’il s’agit des autres ! «Homosexuels, échangistes, drogués, pédophiles», le tout dans le même sac - c’est le mot ! Cette forte déclaration a valu à Monsieur Ramakistin des «applaudissements», précise la presse. Un autre membre du conseil du TCO, Jean-Marc Gamarus, a même pris la parole pour désavouer Christophe Pomez...

Ce qui se présentait au départ comme un dérapage verbal prend donc une ampleur nauséeuse au fur et à mesure que le maire de Trois-Bassins sort de l’ambiguïté. Le président du TCO, Jean-Yves Langenier, a proposé d’engager un travail de réflexion «en commission» sur ce sujet : Tjenbé Rèd souhaite que les associations ARPS (Association réunionnaise pour la prévention du sida), RIVE (Réunion, Immunodéprimés, Vivre & Écouter) et Sid’aventure, ainsi que l’association Gay-Union, qui mènent à la Réunion un remarquable travail de prévention contre le sida et contre l’homophobie, puissent être entendues par cette commission. Par ailleurs, constatant que Monsieur Ramakistin a été élu avec le soutien du Parti socialiste, Tjenbé Rèd demande de nouveau à Fabien Aure et à Pierre Bourgogne, membres de la liste présentée par le PS au premier tour des dernières élections municipales à Trois-Bassins avant d’être élus sur la liste de Monsieur Ramakistin au second tour, de lui rappeler que les valeurs fondamentales du PS, notamment le respect de la liberté de conscience et le refus des discriminations, ne sont pas négociables et sont au cœur même du pacte social réunionnais, construit sur le respect des différences.



tjenbered

Pour la commission Citoyenneté de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60







     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007 | n° d’ordre : 07/002105 | n° de dossier : 00181529 P
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris