smm
           
Appel à la vigilance républicaine lors du Ja’Sound Tour du 6 au 9 août à Cuges-les-Pins, Bouches-du-Rhône

(par Tjenbé Rèd et cinquante-et -un autres signataires dont Peter Tatchell - Londres, J-FLAG - Jamaïque, la LGP Marseille et Ex AEquo Reims)

Paris, le lundi 23 juin 2008
Communication n°TR08SOC16

Réagissez sur notre forum PDF RTF PDF|en RTF|en


Monsieur le Maire,

Monsieur le Préfet,

Mesdames et Messieurs les organisateurs et partenaires du Ja’Sound Tour 2008,

Les jeudi 7 et samedi 9 août prochains, à Cuges-les-Pins (Bouches-du-Rhône), le domaine du Lion d’Or devrait accueillir, notamment, les chanteurs de ragga Beenie Man, Sizzla puis Capleton  [1.

Ces trois chanteurs sont connus pour avoir appelé au meurtre des personnes LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) :

I - Beenie Man (alias Anthony M. Davis, né le 22 août 1973) a notamment interprété des paroles aussi subtiles que : «Pendez les pédés avec une longue corde», «Pendez les lesbiennes avec une longue corde» ou «Je rêve d’une nouvelle Jamaïque qui exécuterait tous les gays»  [2A. Le 23 mars 2007, il avait pourtant signé le RCA (Reggae Compassionate Act), véritable contrat moral par lequel il s’engageait notamment à «respecter» et «soutenir le droit de toute personne à vivre sans crainte d’être inquiétée à raison de sa religion, de son orientation sexuelle, de sa race, de son ethnie ou de son genre»  [2B. Las, cinq mois plus tard, il était manifeste qu’il ne se considérait nullement comme engagé par sa signature, puisqu’il déclarait au quotidien Jamaïcan Observer qu’il n’avait «jamais signé» le RCA  [2D.

II - Sizzla (alias Miguel Collins, né le 17 avril 1976) a interprété des paroles similaires : «A l’attaque, brûle ces mecs-là qui enculent des mecs, butte ces pédés, mon gros flingue va tirer» ou «Boum, boum, ces pédés, faut les butter»  [3A. Le 15 avril 2007, il a également signé le RCA  [3B. Comme Beenie Man, il a rompu son engagement quelques mois plus tard, le 13 juin 2007 en ce qui le concerne  [3C. Cependant, à la différence de Beenie Man, il a, certes plus ou moins vaguement, réaffirmé son engagement de respecter sa signature ; dans un courriel émis le 27 mai à 22h35, Eddie Brown, son chargé de relations publiques en Europe, indiquait ainsi, notamment : «He [Sizzla] as signed an agreement [...] , OK he admits to making mistakes since it was signed but overall he as stuck to its principals», ce qui pourrait être traduit par : «Sizzla a signé un accord... Certes, il admet avoir fait des erreurs depuis qu’il l’a signé mais, dans l’ensemble, il a collé à ses principes»  [3D. Il conviendrait cependant d’obtenir une réaffirmation plus claire, c’est-à-dire au style direct et non indirect, au mode présent et non passé.

III - Capleton (alias Clifton G. Bailey, né le 13 avril 1967) a interprété des paroles tout aussi lourdes : «Brûle les pédés, butte les pédés», «Les sodomites et les pédés, je les butte, ouais» ou «Tu devrais savoir que Capleton brûle les pédés»  [4A. Comme Beenie Man, comme Sizzla, il a signé le RCA  [4B. A la différence de Beenie Man et de Sizzla, il ne semble pas avoir rompu cet engagement.

* * *

Il serait inadmissible qu’un artiste se produise sur le territoire national alors qu’il appellerait au meurtre de telle ou telle catégorie de nos compatriotes.

Les trois artistes ici mentionnés présentant des profils différents, il convient d’avoir à leur égard des niveaux de vigilance différents. Ainsi, Beenie Man doit réaffirmer son engagement de respecter le RCA, qu’il a déclaré n’avoir jamais signé : s’il ne le faisait pas, il serait inacceptable qu’il se produise en France ; Sizzla doit clarifier ses déclarations du 27 mai dernier, rapportées au style indirect et conjuguées au passé, ce qui ne satisfait pas l’ensemble des associations de défense des droits humains : s’il ne le faisait pas, il serait difficilement acceptable qu’il se produise en France ; Capleton devrait confirmer qu’il se considère toujours bien engagé par le RCA.

En tout état de cause, les organisateurs du Ja’Sound Tour et les autorités républicaines doivent prendre les dispositions nécessaires pour, d’une part, interrompre à tout moment les performances de ces chanteurs s’ils venaient à rompre le RCA en émettant des propos homophobes, sexistes ou racistes et pour, d’autre part, enregistrer l’ensemble de ces performances afin de s’assurer a posteriori qu’aucun propos litigieux n’aurait effectivement été interprété (le créole anglo-antillais employé par ces chanteurs étant difficilement compréhensible sur le moment, parfois même pour les plus assiduEs de leurs exégètes). Organisateurs et autorités doivent notamment, dans ce cadre, refuser avec la plus grande fermeté la pratique de certains de ces chanteurs d’interpréter les chansons contenant des propos litigieux en suspendant leur articulation lors de ces propos pour tendre le micro à leur public et le laisser les proférer.

Enfin, il semblerait pertinent d’ouvrir un espace de dialogue entre les festivalierEs et les associations LGBT : si la vigilance et la fermeté sont nécessaires pour réagir aux débordements passés et éviter des débordements présents, c’est surtout la pédagogie qui semble requise pour éviter des débordements futurs et permettre à l’ensemble de nos compatriotes de mieux investir, ensemble, l’espace national. A cet égard, il serait par exemple heureux qu’une discussion s’ouvre entre destinataires et signataires de la présente lettre pour déterminer les conditions dans lesquelles des informations de prévention de l’homophobie et des IST (infections sexuellement transmissibles) pourraient être délivrées aux festivalierEs par des associations LGBT.

En cet espoir, nous vous remercions, Monsieur le Maire, Monsieur le Préfet, Mesdames et Messieurs les organisateurs et partenaires du Ja’Sound Tour 2008, de votre attention et restons à votre disposition pour tout complément d’information.



tjenbered

Pour la commission Culture & Société de Tjenbé Rèd,
Mouvement civique pour l’action & la réflexion
sur les questions noires, métisses & LGBT
en France ultramarine & hexagonale,
le président, David Auerbach Chiffrin
06 10 55 63 60




Personnes morales signataires (34)  : Tjenbé Rèd et A jeu égal (association lesbienne, gay, bi et trans de Grenoble), l’Académie gay & lesbienne (France), Act Up - Paris, Adhéos (CGL Saintes), An Nou Allé (Martinique), Angel (Association des nouveaux gais et lesbiennes, Montpellier), Anne’s Door (Milan, Italie), Aris (Lyon), AJMS (Association Journée mondiale du sida, Toulouse), Autre Regard (Mulhouse), BGMAG (Black Gay Men Advisory Group, United-Kingdom), Boucle rouge (Marseille), Comité de défense des libertés (Iran), Comité IDAHO (Journée mondiale de lutte contre l’homophobie), Couleurs gaies (Centre LGBT Metz Lorraine-Nord), DÉGEL ! (Debout étudiant-e-s gays et lesbiennes de Jussieu et d’ailleurs, Paris), Egale (Canada), ÉnerGay (Association des lesbiennes, gays, bi & trans des Industries électriques et gazières et de leurs ami(e)s), EveryOne Group (Italie), Ex AEquo (Centre LGBT Reims), Fédération française des Centres LGBT, Flag ! (association des policiers gays et lesbiens, France), GayUTC (association étudiante, Compiègne), Kaz’Arts (association culturelle afro-caribéenne, France), Lesbian & Gay Pride Marseille, NPL (Naz Project London), les Oublié(e)s de la mémoire (association civile homosexuelle du devoir de mémoire, France), les Oublié(e)s de la mémoire (délégation régionale de Midi-Pyrénées), OutRage! (London, United-Kingdom), Pink Pastorale (Alpes-de-Haute-Provence), Stop Murder Music (Canada), Trans Aide (France), Watching The Sky (Milan, Italie)

Personnes physiques signataires (18) : Jean-Marc Astor (président de la LGP Marseille, membre de Boucle rouge et des Oublié(e)s de la mémoire), Dennis L. Carney (vice-chair of the BGMAG), Ronald Grootaers (président de l’association LGBT Pink Pastorale), Hervé Hirigoyen (délégué régional des Oublié(e)s de la mémoire et vice-président de l’AJMS), Helen Kennedy (executive director, Egale, Canada), Akim Ade Larcher (founder, Stop Murder Music, Canada), Stéphane Lavignotte (pasteur de la paroisse inclusive de la mission populaire de la Maison verte, Paris XVIIIème), Joël Leroy (journaliste, Lille), Christian de Leusse (président de Mémoire des sexualités, Marseille), Jason McFarlane (programmes manager, J-FLAG, Jamaica Forum for Lesbians All-Sexuals and Gays), Stéphanie Nicot (porte-parole nationale de Trans Aide), Me Yann Pedler (avocat à la cour et membre du RAVAD, Réseau d’aide aux victimes d’agressions et de discriminations, Paris), Romain Peronnet (technicien de laboratoire et membre de Rainbhôpital, Paris), Peter Tatchell (OutRage!, London, United-Kingdom), Bryan Teixeira (directeur de NPL), Louis-Georges Tin (président d’An Nou Allé et du comité IDAHO), Esteban Viget (animateur social et socio-culturel et salarié de Sidaction, Paris), Maryam Youssefi (membre du Comité de défense des libertés (Iran) et du Mouvement des républicains démocrates et laïcs d’Iran)

ATTN : Monsieur Gilles Aicardi, maire de Cuges-les-Pins,
Place Stanislas-Fabre, 13780 Cuges-les-Pins,
Mairie@cuges-les-pins.fr, +33 (0)4 42 73 80 11, +33 (0)4 42 73 39 41 ;


Office de tourisme de Cuges-les-Pins,
25, route nationale 8, 13780 Cuges-les-Pins,
ot.cugeslespins@wanadoo.fr, +33 (0)4 42 73 81 10 ;


Monsieur Michel Sappin, préfet des Bouches-du-Rhône,
Boulevard Paul-Peytral, 13006 Marseille,
+33 (0)4 91 15 60 00 ;


Ja’Sound Tour, M. Ras Henri, c/o Office de tourisme de Cuges-les-Pins,
25, route nationale 8, 13780 Cuges-les-Pins,
rashenri@orange.fr, +33 (0)4 42 73 84 18 ;


Domaine du Lion d’Or, M. Steve Koffi,
lieu-dit Col de l’Ange, 13780, Cuges-les-Pins,
+33 (0)4 42 70 33 67, +33 (0)4 42 73 92 98 ;


Société Swelpix,
400, avenue Roumanille, BP 309 - Sophia Antipolis, 06410 Biot,
info@swelpix.com, +33 (0)6 88 71 94 60 ;


Collectif Palmeras Riddim (nature, composition et coordonnées inconnues) ;

Société Mediacom, M. Michel Jovanovic,
76, rue du Docteur-Lemoine, 51058 Reims, BP 231 - CEDEX,
info@mediacom-agency.com, +33 (0)3 26 40 96 71 ;


Association Musical Riot,
37, bd Aristide-Briand, 13100 Aix-en-Provence,
Musicalriot@yahoo.fr, +33 (0)4 42 21 05 47, +33 (0)8 74 55 05 47 ;


Revue Reggae France,
33, rue de Trévise, 75009 Paris,
redaction@reggaefrance.com, +33 (0)1 42 46 70 86 ;


Revue Vibrations Music,
Contact@vibrations.ch, (+41) 21 311 77 22 ;


Société FNAC, M. Denis Olivennes,
9, rue des Bateaux-Lavoirs, ZAC Port-d’Ivry, 94200 Ivry-sur-Seine







     
© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
CCP Paris 5355746U | IBAN FR94 2004 1000 0153 5574 6U02 070 | BIC PSSTFRPPPAR | SIRET 500 965 678 00013 | NAF/APE 9499Z
Membre du Comité consultatif des associations ultramarines près la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer
Membre de l’UNOM | Union nationale de l’outre-mer français
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Membre du CRAN | Conseil représentatif des associations noires en France
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du collectif UCIJ | Uni(e)s contre l’immigration jetable
Signataire de la Charte francilienne des intervenants en éducation pour la santé et membre du Schéma régional d’éducation pour la santé en Île-de-France
Signataire de la Charte de la Coordination française pour le droit d’asile
Signataire de l’Appel pour un moratoire universel sur la peine de mort lancé le 6 août 2007 par la Coalition mondiale contre la peine de mort
Signataire du pacte interassociatif Ni Pauvre, Ni Soumis du 4 février 2008
Soutien du collectif DroitsEtProstitution
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : http://www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : http://www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
Siège national : 113, boulevard Voltaire, 75011 Paris