tjenbered
           
Revue de presse de Tjenbé Rèd ! Janvier 2008


[ Accueil | Revue de presse | Forum | Recevoir notre lettre mensuelle | Soutenir nos bénévoles | Adhérer
[ Communications | Blog | Livre d’or | Dossiers | Photos | AmiEs | Groupe Zami - Questions féministes & lesbiennes
[ 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | Jan | Fév | Mar | Avr | Mai | Juin | Juil | Août | Sept | Oct | Nov | Déc
[ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

     
           
[31] 28 janvier 2008 - Le Quotidien de Têtu - Procès de Lambdaistanbul : l’ambassade nie la discrimination

Menacée de dissolution (lire Quotidien du 13 juillet), l’association turque Lambdaistanbul a fait l’objet ce week-end d’une mobilisation dans toute l’Europe (lire Quotidien du 25 janvier). Durant la manifestation à Paris*, qui a mobilisé quelques dizaines de personnes, l’ambassade de Turquie a reçu une délégation qui lui a remis une lettre à l’attention de l’ambassadeur. Au cours de cet entretien, les représentants de l’ambassade auraient soutenu que les poursuites contre Lambdaistanbul ne relèveraient pas «d’une question de droits humains» puisque l’association aurait «fait une fausse déclaration sur le lieu de son siège social» et ferait de la «propagande»... La seule association LGBT d’Istanbul reste donc menacée de dissolution à l’issue de son procès jeudi prochain, le 31 janvier./ * À l’appel de Act Up-Paris, Amnesty International, le comité Idaho, les Panthères roses, Les Putes, Tjenbé Rèd./ Copyright tetu.com/ par Quotidien
www.tetu.com/rubrique/infos/infos_detail.php?id_news=12403

     
e-llico
           
[30] 2 janvier 2008 - Newsletter E-llico.com - France : un jeune homosexuel d’origine africaine tente de se suicider pour éviter l’expulsion

Un jeune homosexuel d’origine africaine commis une tentative de suicide dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 décembre 2007, désespéré à l’idée d’être expulsé vers son pays. L’association Tjenbé Rèd en appelle à Brice Hortefeux/ L’association LGBT Tjenbé Rèd a reçu un message téléphonique de détresse d’un jeune homosexuel d’origine africaine dans la nuit [du vendredi 28 au samedi 29] décembre 2007. Celui-ci avait commis une tentative de suicide./ Nabil (le prénom a été modifié par souci d’anonymat) est originaire d’Afrique subsaharienne et il réside en France pour ses études depuis quelques années. Sa famille vient de lui couper les vivres parce qu’elle a appris qu’il était homosexuel./ De ce fait, non seulement il n’a plus de logement, il n’est plus en mesure de payer ses études, mais encore, son droit au séjour est remis en question puisqu’il n’a plus le statut d’étudiant./ Or, Nabil ne peut en aucun cas envisager de rentrer au pays, où sa famille lui a fait comprendre qu’elle préserverait l’honneur familial «by any means necessary» (par tous les moyens nécessaires). Il n’avait jamais ressenti le besoin de demander la nationalité française (puisqu’il bénéficiait d’un visa au titre de ses études et n’avait pas de problème majeur avec son pays ou avec sa famille)./ Il peut difficilement la demander maintenant que son droit au séjour est remis en cause, et il ne semble pas plus pouvoir demander l’asile politique (puisqu’il ne l’a pas fait dès son entrée sur le territoire national, alors qu’il n’avait pas prévu qu’il allait se retrouver menacé de mort par sa propre famille dans son propre pays)./ Face à cette situation, Nabil n’a pas vu d’autre choix que de «prendre des comprimés» - en se tailladant, de surcroît, les veines. Il a survécu à cette tentative de suicide mais les raisons qui l’ont conduit à cet acte désespéré demeurent./ Pour l’association Tjenbé Rèd, «il semble indispensable que la France garantisse à Nabil un droit au séjour et au travail qui, dans son cas, est un droit à la vie»./ L’association demande à être reçue par Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement (photo)./ «Le 23 août dernier, son directeur de cabinet, Monsieur Thierry Coudert, nous assurait par écrit que ’les risques de persécutions encourus dans le pays d’origine à raison de l’orientation sexuelle figurent bien évidemment [...] parmi les motifs susceptibles d’ouvrir droit au bénéfice du statut de réfugié’». Tjenbé Rèd attend aujourd’hui des actes.
http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=16746

     
villagegay.com
           
[29] 2 janvier 2008 - Villagegay.com - Menacé d’expulsion, un homosexuel d’origine africaine tente de se suicider

Un jeune homme à qui sa famille a coupé les vivres a tenté de mettre fin à ses jours dans la nuit [de vendredi à samedi] , annonce Tjenbé Rèd dans un communiqué./ Cet étudiant d’origine sub-saharienne, vivant depuis plusieurs années en France, a laissé un message bouleversant sur le répondeur de l’association : «Voilà, j’ai pris des comprimés de... d’antidépresseurs... et puis... et puis voilà./ J’attends qu’ils fassent effet. Je vais me planquer quelque part. Je veux pas qu’on m’aide. J’en ai marre, j’en peux plus. J’espère que ça va marcher.» Il s’est également ouvert les veines./ Sa famille lui a supprimé toute aide financière en apprenant son homosexualité, et lui a fait comprendre qu’elle protègerait son honneur «by any means necessary» («par tous les moyens nécessaires»)./ Tjenbé Rèd explique qu’il se retrouve ainsi «sans ressources et a dû suspendre ses études, ce qui peut lui valoir une expulsion de France puisque son visa n’est valable que s’il suit des cours./ Or, un retour au pays pourrait signer son arrêt de mort.» L’association espère être reçue par le ministre de l’Immigration, Brice Hortefeux, afin d’obtenir pour lui le statut de réfugié./ Source : Têtu.com
www.villagegay.com/news_show-news_3532.html

     
           
[28] 2 janvier 2008 - Le Quotidien de Têtu - Menacé d’expulsion, un homosexuel d’origine africaine tente de se suicider

Un jeune homme à qui sa famille a coupé les vivres a tenté de mettre fin à ses jours dans la nuit [de vendredi à samedi] , annonce Tjenbé Rèd dans un communiqué. Cet étudiant d’origine sub-saharienne, vivant depuis plusieurs années en France, a laissé un message bouleversant sur le répondeur de l’association : «Voilà, j’ai pris des comprimés de... d’antidépresseurs... et puis... et puis voilà. J’attends qu’ils fassent effet. Je vais me planquer quelque part. Je veux pas qu’on m’aide. J’en ai marre, j’en peux plus. J’espère que ça va marcher.» Il s’est également ouvert les veines. Sa famille lui a supprimé toute aide financière en apprenant son homosexualité, et lui a fait comprendre qu’elle protègerait son honneur «by any means necessary» («par tous les moyens nécessaires»). Tjenbé Rèd explique qu’il se retrouve ainsi «sans ressources et a dû suspendre ses études, ce qui peut lui valoir une expulsion de France puisque son visa n’est valable que s’il suit des cours. Or, un retour au pays pourrait signer son arrêt de mort.» L’association espère être reçue par le ministre de l’Immigration, Brice Hortefeux, afin d’obtenir pour lui le statut de réfugié./ Copyright tetu.com/ par Habibou Bangré
www.tetu.com/rubrique/infos/infos_detail.php?id_news=12286


© TJENBÉ RÈD ! Mouvement civique pour l’action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale
Association loi 1901 fondée le 1er mai 2007, déclarée le 24 mai 2007, Journal officiel du 16 juin 2007
Membre associé, Observateur de la Fédération française des Centres LGBT
Membre du RAAC-sida | Réseau des associations africaines et caribéennes agissant en France dans la lutte contre le sida
Courriels : contact@tjenbered.fr | MSN : tjenbered@hotmail.fr | Myspace : www.myspace.com/tjenbered | Site Internet : www.tjenbered.fr/
Ligne d’écoute et d’information : +33 (0)6 10 55 63 60 (24h/24, répondeur à certaines heures)
113, boulevard Voltaire, 75011 Paris